Objectif 10.000!

Grâce au travail régulier des membres du projet Sigi-Al, 9.273 empreintes de sceaux alsaciennes ont été saisies dans SIGILLA depuis le lancement du projet. En juillet 2019, au tout début du projet collaboratif, alors que n’avions créé qu’une poignée de fiches dans la base de données, j’avais été heureux de signaler dans un petit billet que la 11.000e empreinte de l’ensemble de la base était alsacienne. On en dénombre à ce jour en tout 47.102 (dont 19,7% ont été fournis par SigiAl).

La plus récente empreinte alsacienne saisie à ce jour: le sceau secret de Colmar en 1662 (AM Munster, FF 73) – (c) Edith Ruhlmann

Si notre rythme actuel de saisies se maintient, nous devrions passer d’ici quelques mois la barre symbolique de 10.000, voire même approcher au cours de cette année 2024 le nombre de 11.000 qui en 2019 paraissait largement inaccessible pour le corpus alsacien, mais semble désormais à portée de clavier! En effet, en 2023, 2.864 empreintes ont été saisies, 966 sceaux-types et 805 nouveaux sigillants créés, 1.845 nouveaux actes enregistrés! Un grand merci à toutes les contributrices et contributeurs qui ont rendu et continuent à rendre cela possible!

Réunion de volontaires

Avec le début de cette nouvelle année universitaire, nous sommes en train d’organiser les prochains événements pour SigiAl et avons besoin de vos avis. Afin de faire le point ensemble, et se revoir bien sûr, nous vous invitons à notre prochaine réunion de volontaires

Mercredi, 4 octobre 2023 de 14h à 16h
Salle Océanie (140) – premier étage – à la MISHA

All. du Général Rouvillois, 67083 Strasbourg
Sur le campus de l’Université de Strasbourg
(Arrêt de tram Observatoire, lignes C, E, F)

Sur l’ordre du jour, on va discuter la continuation de la collecte et de notre projet aussi bien que les actualités du réseau SIGILLA. Nous aimerions également entendre de nouvelles de vos propres collectes. N’hésitez pas à amener de casse-têtes de vos propres travaux ou de poser vos questions.

Tout le monde est le bienvenu !

Entretemps, je vous donne quelques événements qui sont déjà prévus :

  • Lundi, 25 septembre – Journée de collecte à Haguenau (n’oubliez pas de vous inscrire !)
  • Mercredi, 27 septembre de 14h à 16h – Atelier de saisie à la MISHA, salle informatique

Les avancées SigiAl

Nous voilà à la veille d’été ! Avant de partir en vacances, nous aimerions prendre un moment pour récapituler tout le travail fait ensemble depuis le début de l’année 2023.

Les journées de collecte ont continué pour le plus grand plaisir de tous – même les grèves des transports n’ont pas pu nous arrêter ! En janvier, nous avons terminé de traiter les sceaux aux AM de Kaysersberg et aux AM de Molsheim. Les autres dépôts où nous avons été actifs sont les Archives de la ville de Strasbourg (en février), de Sélestat (en mars), de Rouffach (en juin) et à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg pour ses moulages (en avril). Avant de commencer la pause estivale, une équipe restreinte se rendra à Obernai tout début juillet.

Parallèlement aux journées de collecte, les ateliers de saisie ont eu lieu à la MISHA suivant un rythme mensuel. Ils reprendront à la rentrée.

Mais les collectes individuelles se poursuivent également. Grâce à vous, le projet avance dans différentes localités du territoire : à Strasbourg (Archives d’Alsace, Archives de la Région Grand-Est, AVES), Mulhouse, Haguenau, Colmar, Cernay et Bischwiller.

Nous avons déposé une demande de subvention auprès de la DRAC Grand-Est afin de continuer notre projet en 2024. Les lauréats seront annoncés au cours du mois du juillet. Nous croisons très fortement les doigts !

Comme cela a été évoqué lors de la dernière réunion, SigiAl va bénéficier du soutien de la Fondation Université de Strasbourg afin de collecter des fonds pour financer nos journées de collecte et réunions. Une page Internet de présentation du projet d’appel à dons est désormais en ligne ! N’hésitez pas à partager le lien avec votre entourage : https://fondation.unistra.fr/projet/sigial-sigillographie-de-lalsace/ Un campagne de communication sera lancée à l’automne.

Le travail de nos stagiaires durant cette moitié d’année a permis au projet de continuer d’avancer à un rythme soutenu. Quatre séries de moulages de la BNU ont été complètement traitées avec leurs empreintes originales dans la base SIGILLA. Une grande partie des sceaux du Chartrier de Niedernai des Archives de la Région est également désormais consultable en ligne.

Pour bien clôturer cette première partie de l’année, voilà quelques statistiques du 1er juillet :

  • Empreintes : 8 034 (dont 18 % de la base SIGILLA)
  • Sceaux types : 3 252
  • Sigillants : 2 681
  • Actes : 5 155
  • Armoiries : 515

Nous prenons cette occasion de vous remercier chaleureusement pour votre engagement et votre soutien. Les six derniers mois étaient très fructueux et nous espérons que le reste de l’année s’inscrira dans leur continuité !

Début du travail des premiers volontaires

La fin du mois de septembre a été marquée par le lancement du travail des volontaires sur différents fonds d’archives.

Une présentation de SigiAl à Mulhouse lors de l’Assemblée Générale de la Société d’Histoire et Géographie de Mulhouse, le 16 septembre, a permis de constituer un premier groupe, avec la participation des Archives Municipales de la ville. La première séance de travail aux Archives s’est tenue ce mercredi 2 octobre.

À Strasbourg, une réunion rassemblant une vingtaine de volontaires, des archivistes, universitaires et représentants de la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace a eu lieu mercredi 25 septembre aux Archives Départementales du Bas-Rhin, que nous remercions, en particulier Madame Pascale Verdier, directrice, et Anne-Lise Depoil, conservatrice, pour leur accueil et la visite des locaux. Nous avons pu faire connaissance et nous entraîner sur quelques chartes en salle de lecture.

Plusieurs fonds particulièrement prometteurs ont été présentés, des Archives de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg par Bernhard Metz, de la Région par Christine Heider et des ADBR par Anne-Lise Depoil ; Daniel Keller a également présenté les atouts du Musée du Sceau de la Petite-Pierre et du catalogue des sceaux alsaciens réalisés pendant plusieurs décennies par Charles Haudot.

Plusieurs groupes ont pu se former, qui vont travailler sur:

les sceaux et moulages du Chartrier de Niedernai aux Archives de la Région Grand-Est à Strasbourg,

les sceaux de Boersch,

les sceaux d’Erstein et de Benfeld,

le fonds des Archives Municipales de Molsheim,

le fonds des Archives Municipales de Sélestat

la série 3 AST des Archives de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg

les sceaux des commanderies des Hospitaliers dans le Bas-Rhin.

Un groupe pourrait se former à Colmar : une personne se lance, nous faisons à nouveau un appel aux volontaires pour l’accompagner et travailler sur le magnifique fonds des Archives Municipales de Colmar.
Une série de tutoriels ont été réalisés, d’autres vont suivre ; une formation à la base www.sigilla.org va être organisée prochainement.
N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez rejoindre un groupe ou en constituer un nouveau !

Plus de 11.000 empreintes saisies dans Sigilla!

Depuis le 18 juillet 2019, la base Sigilla a dépassé les 11.000 empreintes de sceaux répertoriées. La 11.000e est une empreinte du deuxième sceau de la ville de Molsheim datant de 1412. Ce sceau est conservé dans la série 16 J des AD du Bas-Rhin, un ensemble d’actes concernant la région issue de la collection de Sir Thomas Philipps, bibliophile britannique et amateur fortuné de manuscrits du XIXe siècle qui passa un demi-siècle à collectionner des dizaines de milliers de pièces médiévales en provenance de toute l’Europe. Après sa mort, cet héritage encombrant fut vendu par ses descendants.

Page d’accueil de sigilla.org, le 18/07/2019

Le 12.000e sceau sera-t-il également issu des dépôts d’archives de la région? Philippe Jacquet promet une petite surprise à celle ou celui qui entrera la 15.000e empreinte. Avis aux participants au projet Sigi-Al!

Compte-rendu du stage concernant les sceaux des Archives municipales de Mutzig

Ce Vendredi 5 Juillet j’ai terminé mon stage de trois semaines concernant les sceaux des Archives municipales de Mutzig. Pendant ces jours de travail je suis parvenue à prendre en photo l’intégralité des 81 sceaux présents dans les différents fonds des archives, ces derniers datant aussi bien de l’époque médiévale que moderne.

A l’issue de ce travail ne restent que 5 sceaux de l’époque moderne dont je n’ai réussi à trouver les sigillants et déchiffrer les légendes. Ce sont donc 76 sceaux et 47 actes que j’ai finalement mis en ligne sur la base de données SIGILLA. Je reviendrai plus amplement sur ce travail avec un compte-rendu détaillé dans les prochains jours.

La boîte CH 20 aux Archives de Strasbourg

Ce lundi 1er juillet, j’ai pu, dans le cadre de mon stage, récolter les 27 sceaux de la boîte d’actes médiévaux numérotée CH 20 conservé aux AVES (Archives de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg), que j’ai ensuite archivés. Ils sont en l’occurrence datés de 1300 à 1302 pendant le règne d’Albert Ier (1298–1308), dont le grand sceau figure une fois. La plupart ont un rapport avec la ville de Strasbourg, émis par elle et dotés de son sceau. Plus rares sont ceux dotés de son grand sceau, avec un exemplaire particulièrement bien conservé ci-dessous. Un seul sceau nobiliaire y est recueilli, ce qui est inhabituel pour le début de la série CH. De plus, linguistiquement, cette période est caractérisée par un passage du latin médiéval pour une majorité des textes au moyen haut-allemand vernaculaire ou Mittelhochdeutsch, différence assez flagrante apparaissant surtout autour de l’an 1300. Voici quelques sceaux de grand intérêt :

Le grand sceau de Strasbourg, ici en cire noire, représentant la Vierge et son fils devant la ville.

AVES CH 21/433 

A titre de comparaison, le sceau de la ville de Spire (Speyer) qui présente la même iconographie dans un style très différent.

AVES CH 21/433

Un fragment du sceau du Roi Albert Ier. Ce qui m’a frappé est surtout la couleur: il est rare que la coloration de la cire médiévale des sceaux reste aussi vive, mais ce jaune a cependant remarquablement bien survécu!

AVES CH 20/423

Enfin un sceau assez rare: celui non seulement d’une femme mais en plus rond. Il représente Sainte Élisabeth, car il provient d’un prieuré strasbourgeois qui lui était dédié. En effet, les femmes laïques recourent le plus souvent restreintes aux sceaux en navette (ovales, ce qui est aussi une caractéristique des sceaux ecclésiastiques), ce qui en fait une catégorie intéressante de sceaux qui apparaît sur Sigilla.

AVES CH 20/417

Visite aux Archives de la Région Grand-Est

Nous avons rencontré aujourd’hui, Olivier Richard et moi, Mme Christine Heider, archiviste à la Maison de la Région (place Adrien Zeller à Strasbourg), afin de voir les possibilités d’exploitation du fonds dont elle a la charge. La Région Alsace avait en effet acquis le Chartrier de Niedernai dont les 771 sceaux ont été répertoriés et moulés par Charles Haudot. Elle a en outre en dépôt le fonds privé de Turckheim-Truttenhausen, qui comprend quelques dizaines de sceaux. On peut donc sans doute tabler sur plus d’un millier de sceaux à numériser.

Prospection aux archives de Mutzig

Lundi 13 mai 2019, M. Schmitt, président de la Société d’Histoire de Mutzig et environs (SHME), et son épouse nous ont reçu Tina Nardi, étudiante du Master d’études médiévales interdisciplinaires, et moi pour nous présenter les fonds dont leur société a la garde. De fait, ils conservent tous les fonds anciens mutzigeois antérieurs à la Révolution française. Nous nous sommes retrouvés en début d’après-midi au Château des Rohan de Mutzig, où se trouve le siège de la SHME.

Cette prise de contact in situ avait pour but d’évaluer l’importance du nombre de sceaux conservés en vue d’une opération de numérisation qui sera menée au mois de juin sous la houlette de Tina Nardi dans le cadre de son stage en milieu professionnel au sein de l’ARCHE – EA 3400. Des bénévoles de la Société sont susceptibles de participer avec elle à cette entreprise. Une fois le corpus mis en ligne, la commune pourra disposer, si elle le souhaite, d’un portail vers le catalogue les sceaux numérisés.

Le château des Rohan de Mutzig abrite le siège de la Société d’Histoire de Mutzig et environs qui conserve les archives anciennes de la commune.

Ce petit fonds à l’histoire singulière – puisque la majeure partie a été redécouverte dans le plancher du grenier de la mairie lors de travaux effectués dans les années 1970-, dispose d’un bel inventaire établi en 1977-1978 par le soin de Christian Wolff (Archives départementales du Bas-Rhin). Cet outil sera d’une aide précieuse aux collecteurs de sceaux, même si M. Schmitt nous a précisé que la publication omettait d’en signaler quelques uns. Il conviendra par conséquent de vérifier toutes les chartes conservées ici.

AM Mutzig, DD 2 (1243), charte de l’évêque de Strasbourg Berthold Ier

On peut estimer le corpus mutzigeois à une trentaine d’empreintes sigillaires dont la plus ancienne est appendue à une charte épiscopale de 1243 qui commence par une magnifique suscription ornée. L’existence de cette collection a échappé à l’inventaire des sources sigillaires alsaciennes méticuleusement établi par Daniel Keller en 2017 dans Le sceau, empreinte de l’Histoire. Sigillographes et sigillographie en Alsace. Le projet SIGI-AL permettrait donc de combler cet oubli.