Une nouvelle typologie des sceaux de Molsheim

L’existence d’un troisième sceau de la ville de Molsheim à l’époque médiévale est désormais avérée ! C’est en remplissant dans SIGILLA les notices des empreintes des sceaux de ce que j’avais appelé en 2017 le type II de Molsheim[1] que je me suis aperçu que toutes ne relevaient pas du même type mais de deux sceaux distincts quoique d’apparence très proches. La mise en parallèle des photographies des empreintes sur un même écran m’a permis de constater des différences qui ne m’étaient pas apparus lors l’examen successif des mêmes clichés. La nouvelle typologie révisée est donc la suivante :


Le détail de mon argumentation paraît ce mois-ci dans le tome 145 de la Revue d’Alsace [2]. Il est intéressant de noter comment notre image de la typologie des sceaux de Molsheim s’est affinée et rectifiée depuis celle présentée en 1994 par Grégory Oswald[3].

[1] Thomas BRUNNER, « Les sceaux de la ville de Molsheim au Moyen Âge. Typologie, origine et interprétation », Annuaire de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Molsheim et environs, 2017, p. 29-44 ; Idem, « Le martyre de saint Georges sur la roue : le sceau médiéval de Molsheim mis en perspective », Revue d’Alsace, t. 144, 2018, p. 367-420.

[2] Idem, « À la rencontre du troisième type: un sceau de Molsheim nouvellement repéré », Revue d’Alsace, t. 145, 2019, p. 207-218

[3] Grégory OSWALD, Molsheim à la fin du Moyen Âge (1308-1525). Essai d’histoire politique, économique, sociale et religieuse d’une cité épiscopale de Basse-Alsace, Strasbourg, Société académique du Bas-Rhin, « Bulletin, t. CXIII-CIV », 1993-1994, p. 51.